Quelques Jours en Argentine

Depuis Punta Arenas, nous prenons un bus pour rejoindre la ville de Puerto Natales plus au nord, où nous passons la nuit pour pouvoir monter dans un autre bus direction El Calafate, en Argentine.

Le principal intérêt de cette petite ville de la Patagonie argentine est qu’elle est située proche du glacier Perito Moreno. C’est un glacier énorme, qui est très facile et agréable à visiter puisqu’ont été construites de longues passerelles en bois pour pouvoir se promener afin d’observer le glacier de différents angles.

Ce glacier a la particularité d’avancer constamment, ce qui provoque des chutes de grands blocs de glaces dans l’eau accompagnées de sons impressionnants. Nous rejoignons les autres touristes qui fixent du regard un morceau de glace particulièrement grand qui se détache lentement du glacier en attendant qu’il tombe.

Le morceau tombe finalement, sous les bruits admiratifs et les applaudissements des touristes.

Nous prenons le même jour un bus pour aller dans une autre petite ville appelée El Chaltén.

C’est un endroit très charmant situé au pied des montagnes, dont une partie est en construction pour pouvoir accueillir les touristes de plus en plus nombreux. Nous avons prévu une randonnée de trois jours dans les montagnes voisines.

Notre auberge à El Chaltén

Nous montons au premier jour jusqu’à la montagne Fitz Roy sous un temps magnifique et nous passons la nuit dans un joli camping. Quelques photos valent mieux que des mots:

Le deuxième jour, nous marchons jusqu’au glacier Piedras Blancas. Le temps est un peu maussade dans la matinée mais nous avons de la chance et le soleil pointe son nez au moment où l’on arrive au glacier.

De là nous entamons notre traversée pour rejoindre la montagne à côté, appelée Cerro Torre. Alors que nous avons grand soleil au début de notre marche, le fameux vent de la Patagonie nous rattrape rapidement. Le vent est si fort qu’il nous fait tous les deux tomber, et impossible de s’entendre bien qu’on essaie de communiquer entre nous en hurlant.

[vimeo 117481989 w=800 h=600]

C’est le vent le plus fort que j’ai jamais connu, surtout qu’il est arrivé très soudainement. Le vent projette de l’eau du lac vers nous tellement violemment que les gouttes nous fouettent. On se dirige à quatre pattes vers les buissons les plus proches pour trouver refuge jusqu’à ce que le vent se calme. Il descend un peu, et nous osons sortir de notre cachette.

Mauvaise décision. Nous voyons s’approcher sur le lac un mur de vent.

Austin me crie de retourner dans les buissons et nous fuyons à nouveau vers notre cachette en courant.

Finalement, le vent se calme assez pour que nous puissions continuer notre chemin vers une forêt avec de grands arbres qui bougent dangereusement sous le vent toujours très fort. Il commence à pleuvoir et nous accélérons le pas. Nous arrivons au campement et nous nous endormons sains et saufs après toutes ces émotions sous notre tente.

Nous nous réveillons sous le soleil matinal pour l’anniversaire d’Austin! Il fait très beau pour notre descente au village d’El Chaltén où nous réalisons le souhait d’Austin de manger des gaufres sur lesquelles je demande discrètement au serveur de rajouter une bougie.

Du village d’El Chaltén nous prenons un minibus qui nous emmène jusqu’au début du sentier qui traverse le Lago del Desierto. C’est là que nous commençons notre traversée à pied vers le Chili.

La rive sud du Lago del Desierto

Le sentier qui traverse le lac est assez mal marqué, surtout en comparaison aux sentiers impeccables de ces derniers jours. Il est principalement utilisé par des cavaliers, et la plupart des marcheurs choisissent de prendre le bateau qui passe une fois par jour, mais nous sommes motivés pour cette randonnée.

Au lieu de suivre le lac, le sentier monte vers un sommet avant de redescendre jusqu’au bord du lac puis tout en haut une nouvelle fois, puis en bas, etc… plusieurs fois. Après avoir traversé plusieurs rivières tant bien que mal et nous être perdus quelques fois, nous arrivons sur la rive nord du lac, douze kilomètres plus tard.

La rive nord du Lago del Desierto

Il y a là la maison du douanier argentin, qui vit avec sa femme, son chien, ses poules et ses chevaux. Il est très gentil, légèrement enrobé et a un strabisme prononcé. Il tamponne nos passeports, souhaite à Austin un joyeux anniversaire, nous explique où poser notre tente pour la nuit et nous indique le chemin à prendre le lendemain matin pour rejoindre le Chili.

On se réfugie sous notre tente suite à cette journée fatigante et nous nous préparons un mélange de chocolat chaud et de whisky pour se réchauffer. Nos sacs de couchage ne sont pas assez épais pour faire face au froid et nous décidons de sortir la couverture de survie que j’ai dans mon kit d’urgence. Et ça marche! Seul hic; à chaque mouvement, on dirait que 1000 paquets de chips sont ouverts à la fois.

Voilà un anniversaire qu’Austin n’est pas prêt d’oublier!

Advertisements

Categories: Articles en français

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s