San Francisco s’éveille

Avant de nous lancer une fois pour toute dans nos aventures sud-américaines, nous restons quelques semaines à San Francisco, là où Austin a grandi et où ses parents habitent toujours. Austin me raconte qu’à chaque fois qu’il rentre de Barcelone à San Francisco, il est surpris de la rapidité à laquelle la ville se transforme; cette transformation est due en majorité par la décision des “techies” (personnes travaillant dans le secteur de la technologie) de la Silicon Valley de s’y installer. 

Malgré ces changements, Austin se sent vraiment chez lui dans cette ville, qu’il considère d’ailleurs, le plus objectivement du monde, comme étant la plus belle des Etats-Unis. C’est la deuxième fois que je vais aux Etats-Unis; je suis donc très excitée à l’idée de visiter San Francisco avec le meilleur guide qui soit, surtout après tout ce qu’il m’a raconté et décrit de la ville.

J’arrive à San Francisco une semaine après Austin, et la première chose que l’on fait à mon arrivée à l’aéroport est de se rendre à son restaurant mexicain préféré (El Farolito) dans le quartier appelé “Mission”. On dévore donc chacun un burrito, les yeux dans les yeux, et je comprends enfin pourquoi les burritos de San Francisco lui manquent tant à Barcelone.

On ne s’arrête plus une seconde durant les jours suivants; entre préparation du voyage, achats qui en découlent, visites de la ville et tour des restaurants inratables selon Austin et sa famille, nos journées sont bien remplies.

On démarre notre tour de la ville avec une longue promenade en bicyclette autour de la baie, commençant par le Palais des Beaux Arts,

Le fameux Golden Gate Bridge,

Les jetées et les otaries qui y habitent (avec en prime en arrière-plan sur la photo le Golden Gate Bridge et le brouillard caractéristique de la ville),

Le Bay Bridge (deuxième pont le plus connu de la baie),

On fait une pause pour goûter quelques bières locales au parc Dolores, point de rencontre de la jeunesse branchée de la ville durant les après-midis ensoleillés.

Plus tard dans la semaine, la mère d’Austin organise une surprise pour l’anniversaire du père d’Austin: une simulation de parachutisme et de chute libre en salle.

On se met donc tous en route vers le centre et la surprise reste entière pour le père d’Austin jusqu’à notre arrivée.

Lorsqu’il se rend compte de ce qu’est la surprise, il est surpris, mais aussi quelque peu hésitant au début. Après une très courte vidéo d’explication, et parés de nos combinaisons, masques, boules quiès et casques, nous voilà en ligne pour deux “vols” de 60 secondes chacun, plus ou moins prêts pour l’expérience.

Au final, les première appréhensions passées, tout le monde repart avec le sourire et un excellent souvenir de cette surprise!

Quelques jours avant de partir au Pérou, on passe une superbe soirée avec Devon, la sœur d’Austin. Ayant travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie gastronomique à San Francisco, c’est la meilleure personne qui consulter à ce sujet. Elle nous emmène dans un restaurant de sushis incroyable où l’un de ses amis qui y est chef improvise un menu complet pour notre table. Les assiettes se suivent et chaque met est plus succulent que le précédent. Ce sont sans aucun doute les meilleurs sushis que j’ai mangé jusqu’à maintenant. Merci Devon!

Deux bouteilles de saké plus tard, on quitte le restaurant pour se rendre dans un des bars où Austin avait ses habitudes étant plus jeune. Le bar ferme, et on se retrouve au petit matin chez Devon à danser sur des chansons de Beyonce alors qu’Austin se déguise avec les manteaux de sa sœur et invente une choréographie avec ses bâtons de randonée. On se réveille difficilement le lendemain dans la chambre d’Austin chez ses parents, lui au pied du lit comme un chien, et avec toutes les lumières allumées. Tous les signes d’une bonne soirée!

Pour notre dernier jour à San Francisco, toute la famille se rend au parc Golden Gate pour un pique-nique sur l’herbe. On fait quelques parties de boules, je goûte la glace typique de la ville appelée “It’s It”, et on pose très naturellement dans le jardin japonais.

Un matin, Austin qui vient de vendre quelques uns de ses objets qui encombrent la maison de ses parents, décide qu’il serait drôle de me prendre en photo en train de dormir entourée de dollars…

Et il est finalement temps pour nous de quitter les Etats-Unis!

 

 

 

Advertisements

Categories: Articles en français

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s