Lac Tahoe

 

Quelques heures après notre départ de Burning Man dans notre pick-up recouvert de sable poussiéreux du désert, nous arrivons à Tahoe, impressionés par cette énorme étendue bleue. On se gare pour trouver une plage où faire une sieste bien méritée.

C’est un week-end prolongé pour les américains; la plage choisie pour notre sieste est donc assez fréquentée et nous nous demandons ce que doivent bien penser les familles présentes autour de nous en voyant notre état (rappelons qu’on ne s’est pas douchés depuis une semaine). Ayant repris quelques forces, nous trempons nos pieds dans l’eau froide et claire du lac.

Les parents d’Austin nous retrouvent vers midi pour aller déjeuner, contents de nous voir sains et saufs. Après un déjeuner rhytmé par le récit de nos récentes aventures, nous nous rendons à l’hôtel ou nos séjournons pour enfin prendre une douche bien nécessaire!

Plusieurs shampoings plus tard, les boucles d’Austin ne semblent toujours pas s’être remises d’une semaine passée sous les tempêtes de poussière de Burning Man!

J’ai toujours eu un petit faible pour les écureils, et je découvre à ma grande joie que le domaine dans lequel nous restons n’en manque pas. Il y en a des centaines, et mon activité de l’après-midi est toute trouvée; j’essaie de les approcher au plus près pour immortaliser leur petites têtes trop mignonnes avec plus ou moins de succès.

Quelques verres de vin et un dîner au calme sur le balcon avec vues sur le lac plus tard, on finit notre première journée à Tahoe.

Le lendemain, des amis des parents d’Austin qui ont une maison au bord du lac nous emmènent faire un tour sur leur bateau. La couleur de l’eau et les paysages valent le détour.

Le programme du troisième jour, c’est plage! Pique-nique dans le sac, on se rend dans une des plus belles plages de sable de la côte.

Après avoir une nouvelle fois observé les écureils (encore eux!), on décide d’aller nager jusqu’aux rochers (même si l’eau est plutôt très froide) et finalement on décide de louer un paddle board, une activité très prisée par les américains.


 

Alors que le soleil commence à se coucher, Austin souhaite renouer avec une de ses passions étant enfant: la pêche à l’écrevisse! On se rend donc dans son coin préféré près de l’ancienne maison de son oncle, armés d’une passoire attachée au bout d’un manche à balai et de bacon très gras. On laisse le bacon enroulé autour d’une pière au bout d’un fil couler et après moins de 5 secondes d’attente… une dizaine d’écrevisses sortent de leur cachette attirés par cette odeur délicieuse. Il ne nous reste plus qu’à les récupérer un à un, parfois même deux par deux. La pêche se passe beaucoup plus facilement que prévu!

Une fois rentrés, on déguste notre pêche du jour.

Durant notre dernier jour à Tahoe, nous sortons faire une randonnée jusqu’à la Baie d’Emeraude. Les paysages sont magnifiques, et moment fort de la journée pour Austin: nous devenons amis avec un canard.

Voici le fameux canard:

 

Advertisements

Categories: Articles en français

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s